Portraits de philosophes

René Girard - 1923 -

Le mimétisme : avoir pour être La philosophie de René Girard, le plus grand des philosophes français vivants, mais vivant en Amérique, commence avec son thème du mimétisme, hérité d’Aristote : « L’homme a tendance à s’identifier aux autres ». Il désire atteindre quelque modèle d’humanit... Lire la suite

Friedrich von Hayek - 1899 - 1992

Hayek, le philosophe Avec Keynes, qu’il a combattu sa vie durant, Hayek est considéré à juste titre comme le plus grand économiste du 20ème siècle. Il figure dans notre galerie des portraits des grands économistes (NL 1079 du 18 mai 2011). Pourtant, le champ intellectuel exploré par Hayek est bien p... Lire la suite

KARL POPPER - 1902 - 1994

Du café du commerce au discours scientifique Popper aurait dit de façon plus élégante : de la conjecture à la proposition réfutable. Popper veut mettre un peu d’ordre dans les œuvres publiées sous le label des « sciences sociales ». Autant ceux qui travaillent dans les sciences de la nature peuven... Lire la suite

JACQUES MARITAIN - 1882 - 1973

Le philosophe Thomiste Jacques Maritain est considéré comme le philosophe du XXème siècle le plus inspiré par Saint Thomas d’Aquin. Même si la tradition thomiste n’avait jamais été abandonnée dans la pensée catholique, la scolastique avait été la grande oubliée de la reconstruction de la scie... Lire la suite

JEAN PAUL SARTRE - 1905 - 1980

Un intellectuel engagé Il est certain que la popularité de Sartre est davantage liée à son engagement politique qu’à l’originalité de sa philosophie, même s’il a été salué, à tort, comme « le père de l’existentialisme ». Sartre doit d’ailleurs faire souvent le grand écart entre ses po... Lire la suite

HENRI BERGSON - 1859 - 1941

Métastatique et Dynamique Métastatique : la série de photos instantanées, prises à la suite. Dynamique : le film. C’est cette distinction qui est au cœur de la pensée de Bergson. Il distingue le temps et la durée. Le temps c’est celui de l’observatoire (les économistes de l’école autrichienn... Lire la suite

Martin Heidegger - 1889 - 1976

Reconstruire la philosophie C’est un rêve propre à la plupart des philosophes. Il est poussé à son extrême par Nietzsche, qui veut libérer la philosophie de toute attache métaphysique ou religieuse : « Dieu est mort ». Il avait hanté l’esprit de Descartes, qui cherchait dans la raison le fil rou... Lire la suite

EDMUND HUSSERL - 1859 - 1938

Husserl : la phénoménologie Bien que le mot phénoménologie soit plus ancien, et bien que sa philosophie ait été fortement influencée par son maître Franz Brentano, on attribue habituellement à Husserl la paternité de la philosophie phénoménologique. Mais en quoi consiste-t-elle ? Elle est la prise... Lire la suite

FREDERIC NIETZSCHE - 1844 - 1900

Abattre la culture européenne « Les valeurs de l’Occident chrétien » : cette expression, à laquelle nous nous référons volontiers, et qui représente pour nous le cœur de la civilisation, est précisément celle que Nietzsche rejette. Il veut abattre toute la culture héritée de la philosophie grec... Lire la suite

HERBERT SPENCER - 1820 - 1903

Spencer n’est pas Darwin Pendant longtemps Spencer a été connu comme un « évolutionniste », et on a associé son nom à celui de Darwin. La thèse de Darwin consiste à voir dans l’être humain le produit d’une évolution naturelle qui a conduit sans discontinuité de la matière inerte à l’êtr... Lire la suite

ARTHUR SCHOPENHAUR - 1788 - 1869

A chacun son monde C’est par sa seule intuition que chacun de nous perçoit le monde. Il s’en fait une « représentation » qui lui est propre. Il n’y a donc pas de connaissance globale et universelle du monde, même s’il existe des connaissances scientifiques, toujours très appliquées. Ainsi le mo... Lire la suite

KARL MARX - 1818 - 1883

Est-il philosophe ? Oui, bien sûr, puisqu’il est tout : économiste, historien, biologiste, politologue, juriste. C’est cette « omniscience » qui a fait son succès. Daniel Villey expliquait la fascination exercée par le marxisme sur la jeunesse et l’intelligentsia en quête de doctrine : « le mar... Lire la suite

AUGUSTE COMTE - 1798 - 1857

Inventeur de la sociologie Pour Auguste Comte, la philosophie se fixe pour objet essentiel l’étude scientifique du fonctionnement des sociétés, appelée encore « physique sociale ». A la différence des philosophes des Lumières ou des économistes libéraux, Comte ne s’intéresse pas à la nature de... Lire la suite

G.W.F. HEGEL - 1770 - 1831

La philosophie, une science Contrairement à beaucoup de philosophes qui s’appliquent à découvrir la nature de l’être humain et l’essence de la société par la raison, l’expérience ou les sentiments, Hegel estime que la philosophie est une science. Elle est connaissance parfaite de toutes choses... Lire la suite

ROUSSEAU - 1712 - 1778

Une philosophie à pleurer Michelet a admiré Rousseau : « Il a vaincu, tous ont pleuré ». Des milliers de ses contemporains ont été conquis par ses bons sentiments, par sa sensiblerie : ses appels au cœur, aux passions ont masqué toutes les incongruités de son œuvre. Les pleurs tiennent lieu de rai... Lire la suite

VOLTAIRE - 1694 - 1778

La raison libère de la religion Bien qu’il se réfère à Hume et aux Lumières Ecossaises, Voltaire n’en est pas moins un philosophe de la raison pure, celle qui subira les foudres de Kant. Sans doute prend-il en compte la nature de l’être humain, comme les autres philosophes de son temps (y compris... Lire la suite

DAVID HUME - 1711 - 1767

Les Lumières Ecossaises Comment expliquer les phénomènes sociaux et l’état d’harmonie et de justice qui peut exister dans une société ? La réponse a été recherchée dans la raison humaine, elle-même sous-produit d’un ordre immanent, d’un plan de Dieu, ou dans la nature de l’homme et des dr... Lire la suite

LEIBNITZ - 1646 - 1716

Un autre « honnête homme » Comme Descartes, comme Pascal, comme la plupart des philosophes de ce 17ème siècle, Leibniz a une culture encyclopédique (lui-même est très attaché à l’idée d’Encyclopédie, somme et synthèse de toutes les connaissances humaines). Il s’est illustré notamment en ma... Lire la suite

BLAISE PASCAL - 1623 - 1662

De la science à la théologie On s’accorde à comparer le génie de Pascal à celui de Leonard de Vinci. Physicien (lois de la pression atmosphérique), mécanicien (peut-être le premier ordinateur mécanique), et surtout mathématicien (participant au développement de la théorie des probabilités et de... Lire la suite

JOHN LOCKE - 1632 - 1704

Par nature l’homme est social En dépit de certaines ressemblances formelles, comme la commune référence à l’état de nature et au contrat social, on imagine difficilement deux pensées aussi opposées que celles de Locke et de Hobbes. C’est qu’ils diffèrent fondamentalement sur leur conception de... Lire la suite

THOMAS HOBBES 1588 - 1679

Le pouvoir est laïc Hobbes est en rupture avec la plupart des philosophes qui l’ont précédé depuis les Grecs, car il ne donne aucune justification métaphysique ou ontologique à un pouvoir qu’il veut illimité. Avant lui, il était convenu que le pouvoir venait de Dieu (omnis potestas a Deo) et Machi... Lire la suite

DESCARTES 1596 - 1650

La nature de la philosophie Descartes compare la philosophie à un arbre, dont les racines sont la métaphysique, le tronc la physique, et les branches les sciences, et notamment la médecine, la mécanique et morale. Cette image représente fidèlement les aspects très différents de son œuvre. Descartes a... Lire la suite

GROTIUS 1583 - 1645

Liberté et Religion Jean Bodin a ouvert la voie de la monarchie absolue à la française, Hugo Grotius se fera l’avocat de la République libérale à la hollandaise. Les Provinces Unies sont le siège d’une double révolte : politique et religieuse. Politique, car le peuple hollandais, habitué au contr... Lire la suite

JEAN BODIN - 1529 - 1596

La souveraineté, source du droit Parce que Jean Bodin est l’un des premiers théoriciens de l’absolutisme politique, on en fait parfois un disciple ou un prolongement de Machiavel. Rien n’est plus erroné, voire injuste : tandis que Machiavel ne s’encombre d’aucun scrupule, d’aucun principe pour ... Lire la suite

MACHIAVEL 1469 - 1527

Réalisme et pragmatisme Les philosophes de l’Antiquité et de la Chrétienté s'étaient interrogés sur le bonheur de l’humanité, sur l’âme et l’esprit, ou encore sur la nature, l’origine et la légitimité des règles d’organisation de la société. Machiavel est en pleine rupture avec cette ... Lire la suite

THOMAS D'AQUIN 1224 - 1274

La Somme Somme contre les Gentils, Somme théologique : deux œuvres majeures de Thomas d’Aquin portent le nom de Somme. Et le saint philosophe est en lui-même une somme, synthèse de la théologie chrétienne et de la pensée de l’Antiquité, puisant à la fois dans les Ecritures, chez Aristote, chez Av... Lire la suite

GREGOIRE VII 1013 - 1085

Universités, abbayes et communes Dans une Europe relativement apaisée, trois pôles d’indépendance et de liberté apparaissent entre le dixième et le douzième siècle. Les Universités symbolisent la liberté de penser, il y a matière à réflexion et à débats avec la redécouverte de l’Orient (à... Lire la suite

AUGUSTIN D'HIPPONE 354 -430

De l’empire romain à la Cité de Dieu Les secousses puis la chute de l’empire romain d’Occident modifient les centres d’intérêt de la pensée philosophique. La politique de Platon, l’économie d’Aristote, le droit de Cicéron doivent désormais intégrer la religion chrétienne. Cette évolutio... Lire la suite

CICERON -160 -43

Scepticisme ou relativisme ? Cicéron est peut-être inclassable : est-il seulement un philosophe ? Sa philosophie est de ne point en avoir, car il ne cache pas son scepticisme à l’égard des différents courants de pensée des Grecs, et seul Platon trouve quelque grâce à ses yeux. Pour Cicéron la sage... Lire la suite

ARISTOTE -384 -322

De la politique à l’économie Platon et Aristote ont en commun d’être des disciples de Socrate, des philosophes en quête des lois menant à l’harmonie dans la Cité. Mais tandis que Platon mène ses investigations du côté de l’organisation politique, Aristote essaie de comprendre comment les rel... Lire la suite

PLATON -429 -348

Platon : atteindre la justice par la politique L’étatisme n’est pas le privilège de la France, et n’est pas né avec Colbert et Louis XIV. L’Occident entier a été obsédé par l’idée d’une société parfaitement organisée par un pouvoir politique aux mains d’une élite. Et cette idée est ... Lire la suite