Page 3 - ra2015

Version HTML de base

E
DITO
Notre vision de l’avenir de l’Afrique repose sur un développement en
bottom up
.
C’est donc un pari intéressant d’implémenter un programme reposant totalement
sur un modèle en
bottom up
. Surtout dans un pays où la terre est beaucoup plus
qu’un bien marchant. L’étude du foncier rural permet de découvrir la culture pro-
fonde des populations ivoiriennes.
Le programme Acteur Communau’TERRE qui durera 6 années nous permet de con-
textualiser et d’ajuster nos propositions visant à assurer une meilleure sécurité aux
détenteurs de terres comme aux exploitants de ces terres. Allier sécurité, respect
des us et coutumes et législation est un défi stimulant pour toute notre équipe multi-
culturelle et multidisciplinaire.
A côté de cela, les différentes formations ont permis de révéler de nouveaux espoirs,
de nouveaux activistes de la liberté qui déjà ont trouvé leur place dans les médias
grâce à des publications régulières. Les graines de liberté se multiplient. C’est un
atout pour l’Afrique présentée comme le continent de l’avenir. L’émergence tant
espérée ne viendra pas sans l’essor de la liberté qui seule permettra de faire reculer
le cancer généralisé de la corruption qui maintient le continent à genoux. La liberté,
loin d’être un mot est un chemin vertueux vers la prospérité partagée.
L’année 2016 a été une très grande année pour toute l’équipe d’Audace Institut Afrique. En effet
après
sept années consacrées à
la promotion de la liberté à travers des idées, des débats, des programmes de recherche et des formations, nous avons enfin eu
l’opportunité d’obtenir des fonds pour implémenter une partie des recommandations de notre étude « Comment réinventer le sys-
tème foncier rural en Côte d’Ivoire ? » dans quatre villages pilotes de la Côte d’Ivoire.
Gisèle Dutheuil, directrice d’Audace Institut Afrique.