Page 6 - bcenglish

Version HTML de base

6
Gestion des biens communs en Afrique
Peut-on suppléer la défaillance des Etats ?
Le 25 février 2015, AIA a organisé à Abidjan, avec le soutien
d’ARIS-Intelligence
, un colloque
pluridisciplinaire sur le thème :
Gestion des biens communs en Afrique : Peut-on suppléer la défaillance des
Etats ?
Question originale et méconnue la « gestion des biens communs », facteur de cohésion sociale, est un
thème d’une importance cruciale pour un développement sain et soutenable du continent africain.
Conformément à la méthode d’AIA de traiter les sujets les plus sérieux de façon objective et indépendante,
critique et constructive, à contre-courant des préjugés et des discours convenus, la diversité des angles
d’approche de ce vaste sujet aux multiples facettes – philosophique, économique, juridique, historique - a
permis d’explorer des pistes complémentaires de réflexion pratique et adaptée au contexte africain.
La qualité et la densité des interventions, le caractère nourri et polémique des échanges qu’elles ont
suscités, a permis de remplir l’objectif affiché de ce colloque, d’ouvrir le débat et de contribuer à éveiller
des consciences individuelles et citoyennes libres et agissantes.
Les intervenants :
Yahot CHRISTOPHE
professeur titulaire de philosophie. Enseignant Chercheur à l'Université Alassane
Ouattara de Bouaké.
Jean-Marie SALAMITO
, professeur d’histoire du christianisme antique à l’université Paris-Sorbonne,
trésorier de l’Institut d’études augustiniennes (IEA), connu dans le monde entier comme un des
principaux centres de recherche sur Saint Augustin (354-430), et il co-dirige la collection bilingue
(latin-français) des œuvres de saint Augustin célèbre sous l’appellation de « Bibliothèque
Augustinienne » (BA).
Alban Alphonse Emmanuel AHOURE
, directeur p.i. de la Cellule d’Analyse de Politiques
Economiques du CIRES (CAPEC).
Denis L. BOHOUSSOU
directeur Général de l’Office Ivoirien de la Propriété Intellectuelle (OIPI).
EVEIL DES CONSCIENCES